Oxygen advantage (en français) : en savoir plus sur cette approche

0  commentaires

Depuis la sortie du livre de Patrick McKeown, The oxygen advantage, l'approche a fait ses preuves et intrigue de plus en plus de monde. Le système s'est développé avec la création d'une certification d'instructeur, permettant à de nombreux coaches d'enseigner cette approche, au bénéfice de tous.

Ayant été le premier instructeur français certifié, il y a maintenant de nombreuses années,  je la pratique et l'enseigne constamment.

Voyons ensemble un peu plus ce qu'il en est.

Qu'apporte l'approche Oxygen advantage ?

La respiration, c'est important, évidemment !

Comme je le rappelle souvent dans mes ateliers, on peut rester sans manger plusieurs semaines, sans boire plusieurs jours, mais sans respirer seulement quelques minutes.

La respiration, c'est la vie.

Mais au-delà de cette évidence, une meilleure respiration apporte aussi de nombreux bénéfices. La force de l'approche Oxygen advantage, c'est ce qu'elle apporte en confort et bien-être dans la vie de tous les jours.

Un sommeil de qualité

Le premier bénéfice d'une meilleure respiration est un sommeil retrouvé. Vous réveillez-vous le matin, la bouche sèche, encore fatigué, avec pour seule envie de rester au lit encore plus longtemps ?

Il est fort probable que vous ayez des troubles du sommeil sans en avoir conscience. Savez-vous ainsi que plus de la moitié des personnes souffrant d'apnées du sommeil l'ignorent ?

L'apnée du sommeil a des conséquences graves sur la santé : baisse d'oxygénation des cellules, dérèglement hormonal, augmentation fréquente de la tension artérielle, risque accru de maladies cardio-vasculaires...

Rajoutons à cela un sommeil perturbé, pas vraiment récupérateur, et donc une baisse d'énergie en journée.

Evidemment, une telle condition, avec de telles conséquences, doit être suivie et traitée par un médecin.

Toutefois, on observe souvent une amélioration du sommeil chez ceux qui travaillent à retrouver une respiration fonctionnelle. C'est parfois si rapide que certains ont l'impression d'avoir avalé une pilule magique !

Outre les gains potentiels en matière de santé, c'est aussi un gain très rapide en terme d'énergie dans la journée.

Meilleur système immunitaire

Une meilleure respiration contribue au système immunitaire directement et indirectement.

Directement, car une respiration fonctionnelle est nasale. Nous utilisons donc tous les filtres naturels du nez pour empêcher physiquement des germes, microbes et autres virus d'atteindre nos poumons et de rentrer dans la circulation sanguine.

Une respiration nasale fonctionnelle, ça permet aussi d'amener l'air à la bonne température et la bonne humidité pour être traité comme il faut par les voies respiratoires, sans les irriter.

C'est aussi l'absorption de cette molécule si importante (oxyde nitrique, NO), avec ses effets antiseptiques, dans les concentrations idéales.

C'est une contribution directe et visible à notre système immunitaire, en évitant l'arrivée des agents perturbateurs dans notre corps.

Mais indirectement, c'est aussi un meilleur sommeil, ce qui est essentiel pour permettre à notre système immunitaire de se régénérer comme il faut ; c'est un fonctionnement hormonal optimal ; c'est la capacité à être en mode parasympathique, ce qui favorise récupération et immunité.

Moins d'essoufflement

Mieux respirer, c'est aussi une respiration efficiente.

L'efficience, c'est la capacité d'extraire l'oxygène au mieux. En temps normal, l'hémoglobine de notre sang est déjà saturée en oxygène, mais nos cellules ne savent pas toujours l'extraire. Une respiration non-fonctionnelle, c'est en effet souvent une hyperventilation chronique, avec un niveau de CO2 dans le sang trop bas (hypocapnie), et cela réduit d'autant la capacité d'utiliser tout cet oxygène pourtant disponible (effet Bohr).

Une respiration plus efficiente permet d'en faire plus avec moins. On est ainsi moins essoufflé, et monter des escaliers n'est plus une épreuve insurmontable.

Baisse des symptômes de certaines affections

Un aspect extrêmement intéressant d'une respiration fonctionnelle est l'influence observée et documentée que cela a sur la baisse des symptômes de nombreuses conditions.

Ainsi, nombreux sont ceux qui ont pu observer une normalisation de leur tension artérielle, la réduction de leur crises d'asthme, de leurs crises d'angoisse, ou même des allergies respiratoires printanières.

Observées empiriquement depuis des décennies par des coaches en respiration, ces bénéfices sont depuis une à deux décennies suivis et documentés dans des études médicales.

Meilleures performances sportives

Enfin, pour ceux qui veulent simplement être plus performants, la respiration permet de meilleures performances aérobies, et permet même de simuler un entraînement en haute altitude.

D'ailleurs, Patrick McKeown et d'autres instructeurs Oxygen advantage ont coaché de nombreux athlètes professionnels, et les effets du travail de la respiration sur les performances sportives sont aussi très bien documentés depuis le début des années 2000.

Oxygen advantage, c'est quoi ?

Avec la multiplication des "experts" en respiration, il est normal de ce demander en quoi consiste l'approche Oxygen advantage, et en quoi elle diffère d'autres approches.

Basé sur Buteyko...

Initialement, Oxygen advantage est basé sur la méthode Buteyko. Ancien asthmatique, Patrick McKeown a en effet appris cette méthode auprès du Dr Konstantyn Buteyko lui-même. Pendant plus d'une décennie, c'est cette méthode qu'il a enseignée à beaucoup de patients, pour la plupart asthmatiques.

Ainsi, un des préceptes d'Oxygen advantage est que l'on ventile trop. Alors qu'un individu moyen ventile normalement environ 4 à 6 litres d'air par minute au repos, on observe de plus en plus que la moyenne chez des personnes apparemment en bonne santé est plus proche de 12 litres.

Chez certaines personnes, notamment les asthmatiques, cela peut monter à 20 litres et plus.

Une hyperventilation ne permet pas d'augmenter la quantité d'oxygène dans le sang, qui est déjà naturellement saturé en oxygène, mais diminue par contre fortement la quantité de CO2. Or, ce CO2 est nécessaire pour permettre l'absorption d'oxygène par les cellules. C'est l'effet Bohr : sans CO2, pas d'oxygène pour la cellule !

Appliquer cette méthode a permis de réduire fortement les symptômes des asthmatiques, la fréquence de leurs crises et le besoin de médicaments.

Mais ça va plus loin

Toutefois, d'un point de vue strict, la méthode Buteyko ne s'attaque qu'à l'équilibre des gaz dans le sang : elle est focalisée sur la dimension biochimique sans vraiment voir les autres dimensions de la respiration.

Oxygen advantage, notamment dans ses dernières évolutions, ne se limite pas à ça, mais s'attaque aussi aux dimensions bio-mécaniques et psycho-physiologiques.

De plus, l'arrivée d'instructeurs de différents horizons a permis d'élargir les points de vue et les expériences.

Aujourd'hui, l'approche Oxygen advantage englobe les trois dimensions de la respiration :

  • biochimique - l'équilibre des gaz dans le sang, notamment la normalisation des niveaux de CO2 pour assurer une meilleure absorption d'oxygène.
  • biomécanique - retrouver une respiration diaphragmatique, par opposition à une respiration thoracique, diminuant ainsi la fatigue respiratoire et améliorant la qualité de mouvement.
  • psycho-physioologique, avec la capacité d'influencer notre état émotionnel ainsi que le système nerveux autonome.

Influences du yoga, du FMS, de la science

A la différence de beaucoup des experts auto-proclamés, qui ont découvert les secrets perdus de la respiration seuls sur une île déserte, les instructeurs Oxygen advantage savent qu'ils n'ont rien inventé.

Les différents exercices de l'approche sont pour la plupart connus depuis des milliers d'années, notamment dans le yoga. Pranayama désigne cette branche du yoga qui se focalise sur la respiration. Quand on va voir les vrais adeptes du yoga, leurs exercices sont souvent très similaires. La difficulté est de trouver un vrai expert du yoga, ce qui est parfois difficile, surtout en occident. J'ai ainsi vu des profs de yoga enseigner exactement le contraire de ce qu'il faudrait; confondant inspiration profonde avec grande inspiration !

Oxygen advantage a ainsi beaucoup de points communs avec des approches traditionnelles, d'un point de vue des applications pratiques.

Mais l'approche s'inspire aussi beaucoup des approches systématiques et scientifiques. C'est ainsi qu'elle s'est enrichie de l'approche suivant les trois dimensions de la respiration, chères au FMS.

Ce qui différencie un instructeur, c'est également l'accès qu'il a à toute une bibliothèque d'études scientifiques, constamment mise à jour avec les dernières découvertes.

Un instructeur Oxygen advantage est ainsi toujours à jour, combinant le meilleur de la science moderne et des application traditionnelles.

En quoi est-ce différent de Wim Hof method ?

Vue la popularité de la méthode Wim Hof (WHM), il est inévitable que la question se pose...

J'y avais répondu il y a quelques temps dans une vidéo disponible sur Youtube :

Pour résumer, WHM est en accord avec les grands principes : en temps normal, il faut respirer doucement, calmement, et ne pas trop ventiler. Ce n'est d'ailleurs pas surprenant, puisque Wim Hof a avant tout appris avec le yoga !

Toutefois, là où j'ai plus de mal, c'est avec la partie bien spécifique d'hyperventilation., qui ne me parait pas une bonne idée pour quelqu'un qui hyperventile déjà chroniquement.

En bref, ne vous lancez pas sans avoir travaillé avec un instructeur WHM !

Comment mettre en place ?

Vous aimeriez pratiquer l'approche Oxygen advantage ? Allons-y ! Il faut toutefois savoir qu'elle présente deux branches. D'ailleurs, dans les certifications d'instructeur, il y a une certification qui se limite à la première branche, celle de la respiration fonctionnelle.

La respiration fonctionnelle

Il s'agit là de la partie la plus utile à la population générale. Avant de vouloir améliorer ses performances, il convient en effet d'avoir une respiration fonctionnelle. On n'apprend pas à courir avant de savoir marcher, n'est-ce pas ?

Ici, nous suivons une progression logique, qui suit la logique FMS.

  1. Tester sa respiration, d'un point de vue biochimique. C'est le test de la pause de contrôle, aussi appelé BOLT (Body oxygen level test). Je propose une vidéo gratuite pour savoir comment faire ce test et ce que cela implique.
  2. Retrouver une respiration fonctionnelle d'un point de vue biochimique. Cela peut prendre du temps, mais l'essentiel se fait avec un entraînement hypercapnique. Plusieurs fois par jour, au début, on s'applique à respirer un peu moins que d'habitude, de façon à augmenter le taux de CO2 dans le sang. Cela va permettre de ré-éduquer nos capteurs à tolérer un niveau plus normal de CO2.
  3. Retrouver une respiration fonctionnelle d'un point de vue bio-mécanique. Cela arrive souvent tout seul avec la pratique précédente. Si ce n'est pas le cas, que la respiration n'est pas de nouveau naturellement diaphragmatique, des exercices simples permettent de la retrouver rapidement.
  4. Déployer la boîte à outils : apprendre à contrôler son système nerveux autonome avec la respiration.

La simulation d'entraînement en haute altitude

Quand un niveau minimun de fonctionnalité est atteint, il est temps de s'attaquer, pour ceux qui le souhaitent, à l'amélioration des performances sportives.

La spécificité d'Oxygen advantage est de permettre de s'entraîner, sans équipement, comme si on était à la montagne. Cela augmente la concentration de globules rouges, permettant ainsi de transporter plus d'oxygène pour une même saturation. Cela génère naturellement de l'EPO, molécule favorisant la construction d'hémoglobine. Cela permet de retarder l'essoufflement, et par là-même le coût énergétique de la respiration.

C'est un entrainement hypercapnique hypoxique intermittent.

Il s'agit principalement d'apnées respiratoires, en mouvement. Le secret est dans les modalités et dans la dose. Il est facile de faire mal et de causer plus de problèmes que de solutions : faites appel à un instructeur certifié !

Pour aller plus loin

Demander un prochain atelier !

J'organise régulièrement des ateliers en ligne. C'est l'occasion de se plonger dans l'approche, tant d'un point de vue théorique que pratique. Je limite les sessions à 10 personnes pour pouvoir corriger les exercices en direct.

En plus des exercices en direct, vous récupérez un manuel en pdf de l'approche, en français.

Chaque atelier est suivi d'une session de questions-réponses une semaine plus tard. Ainsi, vous avez le temps de pratiquer avant la session.

Réserver une session

Pour aller encore plus loin et plus vite, réservez une session privée.

Suivre le cours en ligne Respirer moins pour respirer mieux

Pour ceux qui veulent retrouver une respiration fonctionnelle, à leur rythme et sans dépendre d'un instructeur en face-à-face, j'ai créé le cours en ligne Respirer moins pour respirer mieux.

C'est un programme étalé sur 6 semaines, et qui inclue également les exercices d'Oxygen advantage.


Vous aimerez peut-être aussi :

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

Recevez les Nouvelles du gymnase

Un email hebdomadaire pour connaitre les secrets des dirigeants en forme, ceux qui savent qu'ils peuvent jouer au foot sur la plage avec leurs enfants ou partir en randonnée sans risquer d'être épuisé après deux kilomètres.

Et tout ça sans passer sa vie en salle de sport !

>